Prix étudiant SCÉ-FSCÉÉ pour l’excellence dans l’avancement des connaissances en matière d’évaluation

Aperçu

Inspiré d’un concours précédent de dissertation étudiante, le Prix étudiant pour l’excellence dans l’avancement des connaissances en matière d’évaluation (Prix SEEK, pour Student Excellence advancing Evaluation Knowledge) souligne l’excellence d’une étudiante ou d’un étudiant dans l’avancement de la théorie ou de la pratique en matière d’évaluation. Cette initiative conjointe de la Société canadienne d’évaluation (SCÉ) et du Fonds de la Société canadienne d’évaluation pour l’éducation (FSCÉÉ) vise à encourager l’engagement étudiant dans le domaine de l’évaluation, à mieux faire connaître le travail en évaluation réalisé dans les établissements canadiens d’enseignement postsecondaire, ainsi qu’à promouvoir l’excellence dans les projets d’évaluation étudiants.

Avantages

Chaque année, jusqu’à deux Prix SEEK peuvent être décernés, soit un prix d’excellence et une mention honorable.

Prix d’excellence

  • Prix de 500 $ en argent.
  • Défraiement de l’inscription, des déplacements, de l’hébergement et des repas pour le congrès annuel de la Société canadienne d’évaluation. Les coûts sont remboursés selon les lignes directrices de la SCÉ en matière de déplacement.
  • Présentation du prix lors d’une séance plénière du Congrès de la SCÉ.
  • Publication d’un résumé du projet dans un bulletin Web de la SCÉ.
  • Invitation à présenter une communication au Congrès de la SCÉ.
  • Soumission automatique du document en vue de sa publication dans la Revue canadienne d’évaluation de programme (RCÉP), sous réserve du respect des normes éditoriales de la revue et de l’approbation de la rédaction.

Mention honorable

  • Prix de 300 $ en argent.
  • Défraiement de l’inscription, des déplacements, de l’hébergement et des repas pour le congrès annuel de la Société canadienne d’évaluation. Les coûts sont remboursés selon les lignes directrices de la SCÉ en matière de déplacement.
  • Présentation du prix lors d’une séance plénière du Congrès de la SCÉ.
  • Publication d’un résumé du projet dans un bulletin Web de la SCÉ.
  • Soumission automatique du document en vue de sa publication dans la Revue canadienne d’évaluation de programme (RCÉP), sous réserve du respect des normes éditoriales de la revue et de l’approbation de la rédaction.

Objectifs

Le Prix SEEK a pour objectif de développer l’expertise en évaluation au Canada en encourageant la participation étudiante, en faisant mieux connaître les apports nouveaux et exceptionnels dans le domaine, en prenant en considération des contributions variées, qui font progresser la théorie ou la pratique de l’évaluation, et en donnant de la visibilité aux étudiants prometteurs.

Critères d’admissibilité

La personne candidate doit :

  • être inscrite à temps plein ou partiel dans un établissement canadien d’enseignement postsecondaire au moment de présenter sa demande;
  • soit être inscrite à un cours d’évaluation ou en lien avec celle-ci, ou encore à un cours de thèse axé sur l’évaluation, soit avoir réussi un de ces cours;
  • être mise en candidature par la personne qui lui donne le cours ou qui supervise son programme (maximum de deux mises en candidature par professeur ou superviseur, par an);
  • présenter un projet d’évaluation réalisé dans le cadre des exigences d’un cours. Divers types de projets et de supports sont acceptés (p. ex. un document écrit, un résumé de thèse, une vidéo, une communication artistique, un plan d’évaluation);
  • présenter un projet réalisé au cours des deux années précédant la demande;
  • dans le cas d’un document écrit, présenter un texte de 25 pages ou moins en corps 12 à double interligne.
  • Le projet peut avoir été réalisé individuellement ou en groupe. Dans ce dernier cas, le prix en argent est partagé entre les membres du groupe. Si le projet présenté par un groupe lui vaut un prix SEEK, un seul membre du groupe bénéficiera de l’aide financière offerte pour participer au Congrès de la SCÉ et à la remise de prix au nom du groupe.

Pour présenter une demande

La personne candidate doit faire parvenir le formulaire de demande et le formulaire de mise en candidature à l’adresse seek@cesef.caDate à déterminer. Toutes les demandes font l’objet d’un accusé de réception.

Processus d’examen et de décision

Les demandes sont examinées par un jury de sélection formé de pairs nommés par le conseil d’administration du FSCÉÉ. Les recommandations du jury sont présentées aux représentants du FSCÉÉ et du Conseil national de la SCÉ en vue de l’approbation finale.

Les principaux critères de sélection sont : les qualifications de la personne candidate dans le domaine de l’évaluation; l’originalité du projet présenté; la clarté et la qualité du projet; la contribution à la théorie ou à la pratique de l’évaluation; le poids de la mise en candidature.

Les décisions prises par le conseil du FSCÉÉ et le Conseil national de la SCÉ prennent en compte les recommandations du jury de sélection et les ressources disponibles. Toutes les décisions sont définitives.

Les personnes lauréates d’un prix SEEK sont tenues de signer une lettre d’acceptation.


Anciens gagnants du prix SEEK

Année

Gagnant(e)s

Mentions honorables

2019-2022

La SCÉ et le FSCÉÉ n'ont pas été en mesure d'offrir le prix SEEK de 2019 à 2022 en raison d'un manque de candidats admissibles, d'un manque d'adjudicateurs(trices) bilingues qualifié(e)s disponibles et du roulement des membres du conseil d'administration du FSCÉÉ. 

2018

Andrea Chow, Université d’Ottawa

David Buetti, Université d’Ottawa

2017

Linzi Williamson, University of Saskatchewan

2016

Sarah Sangster, University of Saskatchewan

Beth Peddle, Université d'Ottawa

2015

Christine Sheppard, Lise Dube et Kate Ducak, University of Waterloo

Natalie Janssens, Dalhousie University

2014

Jade Anderson, University of Saskatchewan

Allison McCabe, Dalhousie

2013

Chi Yan Lam, Queen's University

Catherine Donnelly, Queen's University

2012

 

 

2011

Michelle Searle, Queen's University

Dorothy Pinto , University of Alberta

2010

Rich Janzens, Wilfrid Laurier University

Andrew Lejeune, University of Alberta

2006

Courtney Amo , Université d'Ottawa

Kerri Lynn Wall , Royal Roads University

2005

Michelle Anderson-Draper , Faculty of Agriculture, Forestry and Home Economics, University of Alberta

Kelly Skinner, Health Studies and Gerontology, University of Waterloo

2004

 

Isabelle Bourgeois ,Faculté d'éducation, Université d'Ottawa

Audry Ottier, Programme d'études en développement international, Dalhousie University

2003

 

Elizabeth Stephens , Psychology Department, University of Guelph

2001

Camille Dumond , Faculté des professions de la santé, Dalhousie University

Nathalie Dubois , Analyse des Politiques Publiques, École nationale d'administration publique

Steven Katz , Ontario Institute for Studies in Education, University of Toronto

Stephanie Sutherland , Ontario Institute for Studies in Education, University of Toronto

2000

Chantal Langevin, Département de psychologie, Carleton University

Ryan Sommers, Informatique médicale, Dalhousie University

Molly den Heyer, Guelph University

1999

Kate Feightner, McMaster University

Allison Miller, University of Calgary

Maria Barnes, Université d'Ottawa

Erin Campbell, Halifax, NS

1998

David Hagarty, University of Victoria

William Reid, University of Victoria

Jeanne Bessner, University of Alberta

1997

Catherine Worthington, University of Toronto

Renee Williams, McMaster University

1996

Marie Gervais, Université Laval

Sandra Koebel-McDonald, Carleton University

1995

Cheryl Madill, University of Waterloo

Louise Gillman, University of Manitoba

Daniel Reinharz, Université de Montréal

Dave Richardson, University of Manitoba

1994

Anne S. Leblanc, Université d'Ottawa

Brian Boles, University of Alberta

1993

André Gilbert, Université d'Ottawa

France Grenier, Université d'Ottawa

Manuel Arango, Université d'Ottawa

Anne Casebeer, University of Alberta

Lloyd Cowan, Université d'Ottawa

Marita Paul, Université d'Ottawa

1992

Ron Wall, McMaster University

 

1991

Tim Aubry, University of Manitoba

 

1990

Kyle Hutchinson, University of Waterloo

 

1989

Pamela J. Brett, University of Guelph

 




Le FSCÉÉ est une organisation indépendante mise sur pied par la Société canadienne d’évaluation en 1990 et réorganisée en 2005 afin d’accroître la capacité nationale en évaluation au moyen d’activités éducatives. En 2006, le FSCÉÉ a été inscrit officiellement comme organisme de bienfaisance canadien.

En partenariat avec la Société canadienne d’évaluation et le Consortium des universités pour l’enseignement de l’évaluation, le Fonds promeut l’objectif commun de développer le secteur de l’évaluation de programme en bonifiant l’accès à l’éducation, à la formation et au perfectionnement professionnel.

Nous invitons les personnes qui s’intéressent à nos activités, les partenaires éventuels, les étudiants et les spécialistes de l’évaluation à nous faire part de leurs commentaires et suggestions.

Adresse postale et électronique

 The Willow Group                                         401 - 1505 Laperriere Ave                       Ottawa, ON K1Z 7T1

 admin@cesef.ca

© 2011 - 2018 Fonds de la Société canadienne d'évaluation pour l'éducation
Powered by Wild Apricot Membership Software